Les vendeurs sont-ils incompétents ?

juil 19, 2010

C’est ce que pense une majorité de consommateurs Français ! En effet, ils estiment que les vendeurs connaissent peu ou mal les produits et qu’ils ont tendance à ne les orienter que vers les produits qui leur apporte le plus de marge !

Pourtant, les consommateurs aiment aller en magasin pour le contact humain et ont besoin de toucher, expérimenter les produits, les goûter ou les comparer.

Comment donner envie aux vendeurs d’aller vers les clients ? Comment les motiver à prendre connaissance des offres du site de leur enseigne et de ceux des concurrents pour pouvoir offrir un conseil avisé et honnête à leurs clients ? N’est-il pas temps de les impliquer d’avantage en leur expliquant comment fonctionne le consommateur « Cross Canal » ?

Et vous ? Connaissez-vous le consommateur « Cross Canal » ? Connaissez-vous ses attentes et comportements d’achats ?

Posté par Gilles Lepoutre dans Vente et relation client

  • viadeo FR
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
Commentaires
  1. POSTÉ PAR François Chevaliez, consultant FORA, LE 27 juillet 2010

    Incompétents est un grand mot !…qui ferait bondir les vendeurs s’ils lisaient cet article.

    Une réponse unique est impossible.

    NON, ils ne le sont pas; cependant les réseaux et managers se sont focalisés sur le développement des connaissances techniques.
    Aujourd’hui, face à un consommateur qui sort d’une énième mue, ils sont perdus.

    OUI, ils le sont; la compétence est bien la capacité à mobiliser l’ensemble des connaissances, savoirs-faire et savoir être dans le but de gérer efficacement et en totale autonomie une situation professionnelle.
    Ils savent tous, pour le vivre au quotidien, que leurs clients ont changé (sites marchands, recherche de la meilleure affaire…).
    Ils sont incapables, pour la plupart, d’adapter leur démarche.

    PEUT-ETRE, mais dans ce cas à qui la faute ?!

  2. POSTÉ PAR Didier Leclercq, consultant FORA, LE 20 juillet 2010

    Nouvel éclairage.
    Les vendeurs ne sont pas incompétents, ils ont besoins de plus de considération.
    Soyons plus attentifs à nos collaborateurs
    Le CA et la marge ne sont que des conséquences…
    Conséquences de ce que nous aurons mis en œuvre en amont, certes d’organisation, de logistique, de gestion…
    Mais quid de nos préoccupations pour les hommes et les femmes qui nous entourent ?
    Que leurs proposons-nous ?