Des opérationnels, formateurs internes, ça marche ?

Avr 1, 2011

Sollicité régulièrement par de grandes enseignes de la distribution pour la formation de formateurs  opérationnels internes, FORA revient sur les avantages, les risques et les conditions de réussite pour confier à des opérationnels la mission de formateur.

Version imprimable

Avantages :

Favorise le principe d’« entreprise apprenante ».
– Contribue à la juste diffusion des valeurs de l’entreprise.
– Garantit des contenus ancrés dans la réalité terrain.
– Valorise les formateurs et la politique RH de l’entreprise.
– Offre une grande souplesse d’organisation.
– Développe fortement les compétences des formateurs eux-mêmes.
– Augmente leur motivation.
– Génère des économies.

Risques :

– Pas ou peu de remise en cause de la forme et de la pédagogie par méconnaissance de nouvelles méthodes.
– Pas ou peu de recul apporté au fond.
– Difficulté pour les formateurs à allier deux missions et à gérer leurs priorités.
– Crainte des apprenants d’êtres jugés par les formateurs qui font partie de la même entreprise qu’eux.
– Difficulté à déployer rapidement la formation lorsqu’elle concerne un grand nombre de collaborateurs.

Conditions de réussite :

  • Confier une mission de formation à des opérationnels doit être une volonté stratégique impulsée et soutenue par la Direction générale, la DRH et la direction de la formation.
  • Les formateurs doivent :

– être reconnus en interne comme experts dans leur métier pour être crédibles face aux apprenants.
– montrer de réelles prédispositions pédagogiques.
– être fortement motivés par la mission et ressentir une réelle envie de faire grandir les autres.
– bénéficier, en amont du dispositif, d’une solide formation de formateurs.
– être impliqués dans la conception des formations qu’ils vont animer ou, en cas de reprise d’un module existant, recevoir un briefing complet par un autre formateur (et, à l’idéal, assister à l’une de ses formations comme observateur).
– être accompagnés individuellement et rencontrer régulièrement leurs pairs pour échanger leurs bonnes pratiques et travailler ensemble sur les difficultés rencontrées, afin de s’améliorer.
– disposer de supports pédagogiques simples, visuels et faciles à s’approprier.

  • La DRH doit considérer le rôle de formateur comme une mission à part entière et :

– adapter la fiche de poste des formateurs en tenant compte de leur mission de formation.
– accorder aux formateurs une rémunération variable intégrant cette mission.

  • La hiérarchie doit être parfaitement sensibilisée aux enjeux et nécessités d’adaptation de l’organisation des services concernés et :

– réserver un vrai temps de préparation personnelle aux formateurs avant chaque intervention.
– organiser le remplacement des formateurs pendant leur absence.

Version imprimable

 

Posté par Gilles Lepoutre dans Management

  • viadeo FR
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook

Les commentaires sont fermés.